Votre navigateur ne supporte pas le javascript 🦀🔬 Cancer : les avancées et les limites de la recherche
DONS | |

L'actualité chercheurs

🦀🔬 Cancer : les avancées et les limites de la recherche

➡️ Cédric Blanpain, Promoteur Télévie et Principal investigator Welbio-FNRS, est directeur du Laboratoire Cellules souches et Cancer à l'ULB - Université libre de Bruxelles. Il était présent sur le plateau de "Déclic" pour parler de la recherche contre le cancer.

🕒 De 00:07:43 à 00:19:22 dans le lien Auvio
🔬 On parle souvent d'avancées révolutionnaires dans la recherche mais on sait que le cancer reste une cause de mortalité importante. Où en est la recherche contre le cancer dans les traitements et dans la compréhension de la maladie ?

💬 "La recherche sur le cancer, elle progresse tous les jours et chaque semaine, chaque mois, il y a des publications importantes qui font avancer notre compréhension des mécanismes qui conduisent au cancer. Par contre, entre la découverte d'un mécanisme de la cellule cancéreuse et le développement d'un médicament efficace, il peut y avoir entre 5 et 10 ans pour trouver une solution au problème. Et c'est toujours ce gap énorme entre les deux qui nous frustre énormément, les chercheurs comme les patients."

💊 Il y a eu un grand espoir qui s'est formé autour du développement de l'immunothérapie. Aujourd'hui, on en revient quand même un peu.

💬 "L'immunothérapie a vraiment révolutionné le domaine de la médecine et de la thérapie anticancéreuse et pour les patients qui y répondent, c'est extraordinaire. L'immunothérapie peut être un remède miracle mais malheureusement, elle ne fonctionne pas chez tout le monde et pas sur tous les cancers ; il n'y a en qu'un nombre restreint qui y répond extrêmement bien : essentiellement le mélanome, le cancer du poumon, et certains cancers de type urothéliaux, de la vessie, etc. De plus, tous les patients ne vont pas répondre à l'immunothérapie, on parle de 20 à 30% qui vont extrêmement bien y répondre mais 70% de patients qui vont soit décéder soit devoir subir d'autres traitements plus invalidants."

🩺 La recherche avance pas à pas, est-ce qu'un jour on pourra découvrir un remède miracle ou une technologie de prévention miracle qui permettrait d'éradiquer le cancer ?

💬 "Je ne pense pas car il faut se rendre compte que tous les cancers sont un petit peu différents. Il n'y a donc pas un mécanisme complètement universel des cancers. Par contre, qu'on puisse trouver des solutions sur 100 ans, si on essaye de se projeter le plus loin possible, qu'on puisse comprendre à ce point bien les cancers au point qu'on puisse éradiquer la plupart des cancers, ça je pense que c'est un objectif réaliste. Même avec cela, est-ce qu'il y a encore des cancres qui vont échapper aux traitements et des patients qui en mourront encore, je pense que malheureusement la réponse est oui."

🧪 Est-ce que vous trouvez que les collaborations entre le monde de la recherche fondamentale et le monde de la recherche appliquée sont insuffisantes ?

💬 "Effectivement, on considérait auparavant que les scientifiques devaient rester au-dessus de tout ça, que ça les compromettait. Aujourd'hui, je pense que les modalités ont un peu changé. On encourage énormément à travers des programmes "étatiques" le développement de ce qu'on appelle la recherche translationnelle, on stimule le développement des entreprises, etc. Ca été extrêmement bien fait en Flandre et maintenant je pense que la Wallonie a embrayé et je trouve qu'on peut être assez fier de voir ce qui a été fait les 10 dernières années en terme de création d'entreprise dans notre pays."

Plus d'infos sur rtbf.be...